Le bâtiment et ses infrastructures

Parfaitement intégré dans son environnement, le futur Parc des Expositions et Centre de Conventions de Toulouse Métropole (PEx) dispose d'une architecture à la fois emblématique et fonctionnelle. Situé à seulement quelques kilomètres au nord-ouest de la ville rose et à proximité immédiate de l'aéroport de Toulouse-Blagnac, le bâtiment dispose d'une desserte optimale, renforcée par l'aménagement d'infrastructures spécifiques.

Le futur Parc des Expositions et Centre de Convention de Toulouse Métropole : un bâtiment fonctionnel

Pour la construction du futur Parc des Expositions de Toulouse, la maîtrise d’ouvrage a souhaité un bâtiment fonctionnel et emblématique qui s’intègre dans l’environnement, qui soit remarquable architecturalement et dans la qualité de sa mise en oeuvre. Elle a voulu un équipement à la fois technologique et polyvalent qui réponde aux attentes des professionnels du marché et aux exigences du marché de l'événementiel toujours en mouvement.

La proposition architecturale des bâtiments vient en écho à l’urbanisation industrielle qui fait face à l’équipement. La hauteur et les volumes, même s’ils sont de moindres proportions que ceux de l’usine Lagardère de l’A380 à Blagnac, voisine du site du projet, s’inscrivent dans la même catégorie de bâtis. En effet, le point culminant de l’équipement atteindra au maximum 24 m, l’usine d’Airbus s’élevant à 46 m. En somme, le geste architectural allie modernité et simplicité.

Le PEx, un équipement compact bien intégré dans son environnement

L’implantation de l’équipement se traduit par une faible consommation d’espace. Comparativement aux équipements de même type, l’organisation spatiale du futur Parc des Expositions est compacte et cohérente. Ainsi, la compacité et l’architecture des bâtiments sont les facteurs de réussite de l’intégration de l’équipement dans son environnement.

L'organisation du PEx

Le PEx pourra s’adapter à un large éventail de configurations. Ainsi, au-delà de la polyvalence du Hall d’Expositions et des 70 000 m² de surface d’exposition couverte, il offrira, avec la Halle des Conventions, de nouveaux espaces dans des bâtiments distincts, suffisamment dimensionnés pour accueillir des manifestations professionnelles et de loisirs d’envergure. La nouvelle fonction Congrès – Conventions permettra l’organisation de grandes rencontres professionnelles de plus de 1 200 personnes qui échappent aujourd’hui à Toulouse faute d’équipement adapté.

Ce nouveau Parc permettra de développer de nouvelles manifestations dans un environnement confortable. La possibilité d’accueil de plusieurs événements concomitants est également un point fort.

Le nouvel équipement pourra accueillir :

  • des salons professionnels (plus de 50 000 m², qualité des halls, espaces pour l’organisation de conférences et d’ateliers…),
  • de très grands congrès, conventions d’affaires pour plus de 5 000 personnes,
  • des congrès expo (salle pour plénière, salles pour les commissions, espaces de restauration, halls d’expositions)
  • de très grands événements type assemblées générales, meetings
  • de très grands événements sportifs (démonstrations, compétitions, spectacles) de niveau européen ou mondial.

Cet équipement de qualité offrira à Toulouse une visibilité européenne sur ce segment d’activité.

Les dessertes du futur Parc des Expositions de Toulouse Métropole

Le futur Parc des Expositions de Toulouse Métropole sera accessible par la route, en transports en commun (tramway, bus, autocars) et par des pistes cyclables (voir le plan des pistes cyclables). La proximité immédiate de l’aéroport Toulouse-Blagnac facilitera l’accueil des visiteurs et exposants extérieurs.

La desserte routière par la RD 902

Afin d’améliorer les conditions de circulation existantes, un nouveau schéma de desserte est prévu. Suite à la concertation qui s’est déroulée du 12 septembre au 12 octobre 2012, durant laquelle 3 scénarios de dessertes ont été soumis à la population, et au bilan voté par la Communauté Urbaine de Toulouse Métropole le 20 décembre 2012, le scénario retenu est la solution mixte.

Ainsi, le PEx bénéficiera d’une double desserte :

  • par le Nord en 2x2 voies depuis un giratoire qui sera créé sur la RD 902 prolongée jusqu’à la RD 2,
  • par le sud, avec la création d’une voie nouvelle d’entrée au Parc à partir de la RN 224.

Comparé aux autres scénarios proposés, ce choix de desserte permettra :

  • d’assurer une diffusion des trafics générés par le Parc sur les accès Nord et Sud,
  • d'améliorer les dessertes à l'échelle du secteur par la création de voiries structurantes, dans l'attente de la poursuite de la RD902 vers le Nord, à partir du nouveau tronçon de voie rapide créé dans le cadre du projet,
  • de créer au nord du Parc, des infrastructures routières moins consommatrices de foncier, tout en proposant un accès nord indépendant de l’échangeur de Garossos.

Suite à l’enquête publique qui s’est tenue du 4 novembre au 13 décembre 2013 et à la déclaration de projet votée par la Communauté urbaine de Toulouse Métropole le 11 juin 2014, des améliorations ont été apportées après études techniques complémentaires :

  • l’aménagement de l’intersection entre le chemin Bel air et la nouvelle voie de raccordement  RD902 / RD2 en rond-point en lieu et place d’un carrefour
  • le déplacement du barreau d’accès au pôle multimodal le long du fuseau du tramway et non plus traversant le parking de Toulouse Enchères Automobiles

La desserte par le tramway T1

Le tramway desservira le futur Parc des Expositions de Toulouse Métropole directement sur le parvis d’entrée, permettant ainsi un accès aisé, régulier et cadencé depuis Toulouse. Le prolongement de la ligne T1 se traduira par la création d’une station supplémentaire après l’actuel terminus de Garossos. Elle sera réalisée dans les mêmes délais que l’équipement. La ligne de tramway Envol (T2)  reliant l’aéroport à la ligne T1 permet de rendre accessible le PEx en tramway depuis l’aéroport de Blagnac.

Actualités